La Comète des pouvoirs

 

Ca faisait un moment que je n’avais pas raconté ma vie donc allons-y ! :-)

 

La pâtisserie c’est avant tout pour moi une façon de m’exprimer. Que ce soit pour faire plaisir à mes proches ou encore tout simplement pour m’évader.

J’aime apporter une histoire, une symbolique, une forme de jeu dans ma pâtisserie. Je le fais assez rarement, mais je pense qu’il vaut mieux que ça reste quelque chose d’exceptionnel ! Après c’est sûr que ça dépend de mon inspiration et de la faisabilité.

Bref,  derrière à ce qui s’apparente être un simple « gâteau », c’est beaucoup plus pour moi. J’aime laisser ma trace à travers mes créations et même s’il n’en reste souvent plus une miette, ce qui reste, ce sont des souvenirs. 

 

Aujourd’hui je suis fier de vous présenter une de ces créations. C’est quelque chose que j’avais envie de réaliser depuis un moment et je suis très content du résultat. Elle est comme j’imaginais.

« La comète des pouvoirs » est une création que j’ai faite pour moi. Ca peut paraître un peu présomptueux, mais je voulais vraiment le faire.  

 

Description (pâtisserie) :

 

Si on reste dans le domaine de la pâtisserie, cette comète ou plutôt météorite (je vous explique pourquoi je l’appelle comète plus bas) est un gros macaron.

C’est un macaron que j’ai fait cuire avec 4 emporte-pièces de différentes tailles pour faire les trous ou cratères. Je les ai beurrés de sorte à ce qu’ils se retirent facilement après cuisson.

A l’intérieur, c’est une ganache au chocolat noir classique.

J’ai décoré ce macaron avec du streusel nature et au cacao et du chocolat au lait tempéré pour faire les flammes de la météorite en combustion.

Enfin pour faire tenir le macaron verticalement, je l'ai collé avec du chocolat noir et disposé du streusel et du grué de cacao pour mettre en scène l’impact.

 

Description (histoire personnelle) :

 

Alors disons les choses simplement, je pense avoir une phobie des météorites.

 

Depuis mon enfance, je fais souvent des rêves (ou plutôt cauchemars) où une météorite s’écrase sur la terre.

Petit, ces cauchemars m’ont tellement traumatisé que lorsque j’entends le bruit sourd d’un avion qui se rapproche dans le ciel, j’ai l’impression qu’une météorite va nous tomber dessus. Même encore aujourd’hui, ça m’arrive d’avoir des bouffées de chaleurs lorsque ça arrive… ^^

Aussi, juste à côté de mon ancienne maison, il y avait une rue qui descendait avec au bout une espèce de ralentisseur qu’on utilise lorsqu’il y a des travaux. La nuit quand j’étais mon lit, j’entendais la voiture descendre au loin et lorsqu’elle traversait le ralentisseur, ça faisait un gros « boom ».Avec le bruit de la voiture qui se rapprochait et le « boom » à la fin, vous devinerez à quoi ça me faisait penser.

Vous vous souvenez aussi d’un film de Disney en 3D appelé Dinosaures » ? La scène où il y a une pluie de météorites m’a aussi traumatisé. En y repensant aujourd’hui, je trouve ça encore choquant de montrer ça à un jeune public.

 

 

Disney's Dinosaur - Meteor Scene (English) [HD]

 

 

Avec tout ça, je peux vous dire que je hais les journalistes ou les personnes sur Facebook qui sont contents de nous informer qu’un astéroïde va frôler la terre telle ou telle date et qu’on va bientôt tous mourir. Ca, c’est bien un truc qui me fait pas rire du tout.. ^^

Enfin voilà. Donc vous allez me dire : « Mais pourquoi avoir fait une météorite en macaron ? Pour vaincre ta peur ? »

En fait ce n'est pas la principale raison. J’ai fait cette création pour quelque chose d'autre et qui a beaucoup de signification pour moi.

 

 

Pour comprendre, il faut que vous sachiez que la pâtisserie n’est ma pas ma plus grande passion. Loin de là..

Ma plus grande passion, c’est une histoire qu’on a créé avec des amis en CM2 dans une cour de récréation. Au début ça restait une forme de jeu comme on joue aux cowboys et aux indiens et puis avec un de mes amis, nous avions en tête de relater cette histoire sous-forme de livres.

A 10-12 ans, c'est sûr que ça restait forcément quelque chose d’irréfléchi. Et puis avec mes amis, on s’est tous retrouvé dans un collège différent ce qui fait qu’on s’est vite perdu de vue. Ce projet était donc voué à tomber à l’eau.

 

Et bien croyez-moi ou non, mais depuis cet âge, je n’ai jamais cessé de croire en ce projet.

 

Depuis la CM2 donc,  j'’imagine un univers, je crée des personnages, je cherche des idées, j’écris.. Et aujourd’hui j’ai en tête de sortir une saga composée d’une quinzaine de livres ! Ca peut vous paraître bizarre, mais je suis persuadé qu’écrire cette histoire est inscrit en moi.

Voilà, je ne vais pas vous raconter toute l’histoire, mais je peux vous dire qu’il s’agit d’Héroïc Fantasy, à la croisée des chemins entre le Seigneur des anneaux et Star wars si vous voulez.  

 

Mon histoire se déroule dans l’espace et « la comète des pouvoirs » est un élément clé dans mon intrigue. Grossièrement, comme son nom l’indique, elle offre un pouvoir dans mon histoire aux personnages qui rentrent en contact avec cette comète. J’ai voulu représenté ça par le scintillant or que j’ai appliqué sur le streusel ou sur le plan de travail.

 

Cette création est donc un hommage à ma première passion et c’est pour ça que je suis fier d’avoir pu l’exprimer dans mon autre passion qu'est la pâtisserie. C'est un lien entre ça, ma phobie des météorites et la place symbolique que je lui ai accordé dans mon livre.

 

Bon voilà si vous êtes arrivés jusque-là, merci de m’avoir lu. Je peux comprendre que cette histoire ne vous parle pas forcément ou ne vous intéresse pas, mais j’avais aussi besoin de l’écrire pour moi. :-)

 

 

Ingréditents

Pour un grand macaron de 20cm (8-10 parts)

 

Pour les coques en chocolat (cliquez ici pour voir la recette détaillée) : 

 

Sucre semoule : 125g

Eau minérale : 32,5g

Blancs d'oeufs vieillis : 45g

 

Cacao en poudre : 25g

Poudre d'amandes : 100g

Sucre glace : 125g

Blancs d'oeufs : 45g

 

J'ai divisé les proportions de ma recette d'origine par 2. Ce sera suffisant pour faire 2 coques de 20cm. S'il vous en reste, n'hésitez pas à faire des macarons classiques.

 

Pour la ganache au chocolat noir :

 

Crème entière liquide 30-35% : 150g

Sucre semoule : 15g

Chocolat noir 70% : 125g

Beurre doux ramolli : 100g

Sel de Guérande : 2g

 

Pour le streusel : 

 

Beurre doux ramolli : 50

Sucre roux : 50

Poudre d'amandes : 50

Farine T55 : 50

Sel de Guérande : 2 

 

Pour les décors en chocolat

 

Chocolat au lait tempéré

 

 

Réalisation

 

 

 

Pour les coques en chocolat : 

 

 

Cliquez ici pour voir la recette très détaillée. Le dressage est expliqué ci-dessous.

 

1) Préchauffez votre four à 170°C chaleur tournante. 

 

2) Versez votre appareil à macaron dans une poche à douille munie d'une douille de 1cm.

 

3) Tracez un cercle de 20cm de diamètre au crayon de bois sur une feuille de papier sulfurisé. Si vous avez un cercle de cette dimension, tracez le contour du côté intérieur au cercle. Sinon vous pouvez utiliser une assiette ou autre chose de cette dimension.

Retournez le papier sulfu pour éviter d'avoir le contour imprimé sur votre macaron.  

 

4) Sur une plaque pleine, collez votre papier sulfu sur les quatres coins avec une noisette d'appareil à macarons. C'est important car votre papier sulfu risque de se soulever à cause de la ventilation du four. 

 

5) Dressez l'appareil à macarons en spirale en partant du centre. Contrairement aux macarons individuels, ne tapez pas la plaque.

 

6) Pour faire les cratères de la météorite, utilisez des emporte-pièces de tailles différentes et beurrez-les bien, c'est important pour pouvoir les retirer facilement après cuisson. Apposez-les sur

 

7) Enfournez à 170°C pendant 20-25 min.

 

8) A la sortie du four, tronquez une toute petite partie des coques pour avoir une base qui permette de faire tenir le macaron verticalement.

 

9) Laissez refroidir complètement, puis retirez avec une cuillère le macaron cuit à l'intérieur des emporte-pièces. Enfin, retirez ces derniers délicatement pour éviter de fissurer le macaron. 

 

 

Pour la ganache au chocolat noir : 

 

 

1) Avant tout, sortez votre beurre doux du frigo 2-3h pour qu'il devienne mou. Si vous coupez votre beurre en dés, il se ramollira plus rapidement. 

 

2) Portez la crème avec le sucre à frémissement. Inutile de la faire bouillir.

 

3) Pendant ce temps, hachez votre chocolat avec un couteau scie (ou à pain) ou passez-le rapidement au mixeur. Vous pouvez aussi le faire fondre au bain-marie ou au micro-onde avant. 

En faisant cela, vous vous assurez qu'il ne restera plus de morceaux de chocolat lorsque vous verserez la crème chaude. C'est indispensable de le faire si la quantité de crème n'est pas assez importante. 

 

4) Versez-la en 3 fois sur votre chocolat noir haché. A chaque fois que vous en versez, mélangez vivement à la spatule en décrivant des petits cercles au centre du saladier. Au départ la crème risque de solidifier, mais c'est normal. Versez le 2ème tiers et répétez l'opération.

 

5) Ajoutez le beurre pommade et le gros sel puis mixez au mixeur plongeant. La ganache va épaissir et devenir brillante.

 

6) Versez votre ganache dans une poche à douille munie d'une douille unie et laissez-la prendre à température ambiante. 

 

 

Pour le streusel :

 

 

Vous pouvez faire le streusel jusqu'à 1 semaine à l'avance, c'est comme un biscuit type cookie ! 

 

1) Préchauffez votre four à 180°C chaleur tournante. 

2) Versez le sucre roux et le sel sur le beurre pommade et mélangez à la spatule de sorte à ce que soit homogène.

3) De même avec la poudre d'amandes tamisée.

4) Enfin terminez avec la farine tamisée.

5) Faire des petites boules de tailles différentes avec vos mains et posez-les sur une feuille de papier sulfu elle-même disposée sur une plaque de cuisson.

6) Enfournez pendant 10min. Le streusel doit dorer. 

 

 

Pour le chocolat au lait tempéré : 

 

 

Je vous expliquerai comment tempérer du chocolat prochainement. En tout cas sachez que ça ne marchera pas avec du chocolat de supermarché car il n'est pas assez riche en beurre de cacao.

Le tempérage permet d'avoir un chocolat brillant, cassant et qui se conserve plus longtemps. Après vous pouvez toujours faire fondre du chocolat classiquement et  le découper avant qu'il ne cristallise complètement. 

 

 

dressage

 

 

 

1) Posez le décor en chocolat sur votre première coque de macaron. 

2) Dressez la ganache en spirale.

3) Eparpillez des petits morceaux de streusel.

4) Posez délicatement la deuxième coque (celle où vous avez fait les cratères avec les emporte-pièces).

5) Pour faire tenir le macaron verticalement, il vous faudra tempérer à nouveau du chocolat (noir cette fois) et collez le macaron avec le chocolat sur un support. Le tempérer vous permettra de le décoller facilement après cristallisation complète. 

 

 

Voilà ! :-) Votre météorite est prête à entrer en collision dans la bouche de vos invités ! ;-)